Menu

We are apologize for the inconvenience but you need to download
more modern browser in order to be able to browse our page

Download Safari
Download Safari
Download Chrome
Download Chrome
Download Firefox
Download Firefox
Download IE 10+
Download IE 10+

Slide background

AOC Fitou

Présentation

Le Fitou est un vin du sud de la France. Il est parmi les meilleurs vins du Sud et tient son nom du village audois Fitou.

Le Fitou fut le premier vin rouge en Languedoc-Roussillon à obtenir le statut d’Appellation d’Origine Contrôlée en 1948. L’Appellation couvre une aire de production de 2 500 ha de vignes, une production de 100 000 hl (13.3 millions de bouteilles) de vin en moyenne avec un rendement moyen de 40 hl par hectare, le rendement le plus bas de toutes les AOC du Languedoc. Le mot Fitou reflète en lui même tout le caractère exceptionnel de l’appellation, car il trouve son origine dans le Latin fita qui signifie frontière ou limite. En effet, seulement neuf villages ont le droit de produire du Fitou. Les villages de Fitou, Caves, Treilles, La Palme et Leucate sur la côte méditerranéenne, et Paziols, Tuchan, Villeneuve et Cascastel quelques kilomètres plus loin dans le massif des Corbières. Le Fitou se compose principalement d’un assemblage de Carignan et de Grenache, équilibré avec de la Syrah pour la partie haute du Fitou et du Mourvèdre pour le Fitou du bord de la mer.

mont-tauch-394x213

Historique

Déjà aux 16ème et 17ème siècles, les rois Louis XIII et Louis XIV appréciaient le vin de Fitou. Malgré cela, l’obtention du statut AOC fut un travail de longue haleine pour le peuple de Fitou.

Suite à la crise du vin en 1907, les premières caves coopératives sont créés pour surmonter les problèmes de mévente mais rencontrent encore des difficultés dans les années 1920. A cette époque, les producteurs se trouvent obligés de vendre principalement en vrac à des négociants de Bordeaux et à la maison Byrrh qui l’utilisent pour affiner leurs propres produits. Ainsi le vin de Fitou devient réputé parmi les experts en vin, mais reste encore méconnu du grand public car il n’existe aucune étiquette au nom du producteur d’origine.

Grâce à la création de l’AOC en 1936, les neuf villages de Fitou saisissent la chance de faire reconnaître officiellement la qualité de leur vin. La bataille commence dès 1936 quand leurs Vins Doux Naturels obtiennent l’AOC sous le nom de Côtes d’Agly. Au départ, des vignerons des cinq villages côtiers forment le Comité de Défense pour les vins de Fitou et bientôt, après la guerre, ils se joignent à leur camarades des quatre villages d’en haut, qui eux prônaient jusqu’alors la création de la marque Côtes du Tauch, avec l’objectif commun d’obtenir une appellation pour le vin rouge.

En 1947, une délégation du tout récent Institut National des Appellations d’Origine (INAO) est invitée à étudier la possibilité d’une appellation Fitou. La qualité du vin, le savoir-faire ancestral, ainsi que la région de production, parviennent à convaincre les membres de la délégation. Un décret datant du 28 Avril 1948 rend officielle la naissance de l’appellation Fitou.

L’histoire du Fitou est celle de la conviction de quelques hommes dévoués et déterminés à laisser à leurs enfants non seulement un héritage, mais aussi un avenir. Les vignerons de Fitou ont su développer et affiner leur vin sur une terre sauvage et difficile à maîtriser, laissant ainsi s’exprimer pleinement le potentiel qualitatif de cépages traditionnels tel le Carignan. Afin de sauvegarder l’authentique identité du Fitou, un minimum de 30 % de Carignan est exigé. En effet, dans de nombreux vignobles du Languedoc, au cours des vingt dernières années, la Syrah est devenue majoritaire dans l’assemblage du vin. En ce qui concerne la Cave Mont Tauch, tout en restructurant son vignoble, elle a su su conserver certaines des meilleures parcelles pour le Carignan, mariant ainsi parfaitement tradition et modernité.

AOC Corbières

Présentation

Le Corbières prend son nom de la région des Corbières, qui se situe entre Narbonne et Carcassonne au Nord et Perpignan et de la chaîne des Pyrénées dans le sud de la France.

Le vignoble de l’Appellation Corbières s’étend sur 19 000 hectares dans cette région et regroupe 87 communes en 11 terroirs distincts. L’AOC Corbières est la première Appellation du Languedoc et la quatrième de France en terme de quantité de vin produit, avec une moyenne annuelle de 600 000 hectolitres. 94 % de tous les Corbières sur le marché sont rouges, 4 % rosés et 2 % blancs. Le Corbières rouge est issu d’un assemblage de Carignan, Grenache et Syrah. Les cépages pour le rosé sont Syrah, Cinsault ou Grenache Gris, et les cépages blancs sont le Grenache Blanc, le Maccabeu et le Muscat.

Le vignoble de Mont Tauch  se concentre autour du village de Durban-des-Corbières, qui produit un des meilleurs Corbières sur le marché.

corbieres394x213

Historique

Les origines du vignoble des Corbières remonte au temps des grecs ; mais se sont les romains qui y développent la production du vin. Le succès des vins de la région de Narbonne est telle qu’ils font concurrence aux produits romains. A la fin de l’époque romaine, les Corbières sont envahies à plusieurs reprises. Le vignoble est ravagé et de nombreuses parcelles abandonnées.

Au moyen-âge, les moines des abbayes de Lagrasse et de Fontfroide restaurent la réputation du vin des Corbières, qui est apprécié jusqu’à la cour de Charlemagne. Mais la prospérité retrouvée ne dure pas car au 13ème siècle la Croisade Albigeoise marque le retour de la guerre et de l’instabilité. Il faut attendre le 18ème siècle pour que la situation s’améliore. Le 19ème siècle est marqué par l’explosion de la culture de la vigne et les nouvelles plantations s’étendent jusque sur les coteaux rocheux des Hautes Corbières. Vers 1850, un quart des terres cultivées dans le département de l’Aude sont plantées en vignes.

A l’aube du 20ème siècle, le vin des Corbières a acquis une certaine renommée. Cependant la concurrence accrue et l’hétérogénéité au sein de l’Appellation aboutie à la crise de mévente de 1907 et des affrontements sanglants entre les viticulteurs exaspérés et les forces de l’ordre. Ces évènements incitent les viticulteurs à se réunir dès 1908 en Syndicat de Défense des Corbières Viticoles. Ce groupement géographiquement mal délimité, fixe une aire de production en 1923.

En 1951, le travail des hommes et la qualité de leur vin sont reconnus avec l’attribution de l’Appellation Contrôlée Vin Délimité de Qualité Supérieure et en 1985, l’AOC Corbières voit enfin le jour.

Vin doux Naturel

Présentation

Le Rivesaltes, nom issu d’une commune viticole des Pyrénées Orientales, est parmi les premiers à accéder au titre d’AOC obtenu pour ses Vins Doux Naturels (VDN) en 1936. Il existe deux AOC pour Vin Doux Naturel en  Rivesaltes : Rivesaltes et Muscat de Rivesaltes.

L’Appellation Rivesaltes concerne 90 communes dans les Pyrénées Orientales et 9 dans l’Aude, les mêmes qui produisent le Fitou. Plusieurs vins revendiquent le nom de Rivesaltes : l’Ambré essentiellement à base du cépage Maccabeu ainsi que le Tuilé et Hors d’Age (vieilli en fûts de chêne ou en bonbonnes) associés surtout au Grenache.

L’Appellation Muscat de Rivesaltes se trouve dans 86 des mêmes communes que le Rivesaltes, en plus des 9 villages audois. Ce vin blanc est issu exclusivement de cépages Muscat (d’Alexandrie et petit grain).

vin-doux-394-213

Historique

Dès 1872, la loi Arago délimite une zone de production dans les Pyrénées Orientales et en 1898, la loi Pams crée une Appellation Vin Doux Naturel. En 1914, la loi Brousse précise les cépages autorisés.

Cette région du Sud de la France est depuis longtemps propice au commerce, comme en témoigne la longue étendue côtière ouverte sur la mer et l’antique voie Romaine, la Via Domitia menant à l’Espagne. Cette situation peut expliquer la diversité de cépages que l’on retrouve sur le pourtour méditerranéen. Les cépages traditionnels, se mélangent à des cépages d’Espagne et de Grèce. Seuls quatre cépages différents sont autorisés dans le Vin Doux Naturel de Rivesaltes : le Maccabeu, le Muscat, le Grenache et la Malvoisie.

Les raisins qui servent à l’élaboration des Vins Doux sont sélectionnés pour leur capacité à s’adapter au climat méditerranéen et sont vendangés à maturité optimale pour leur forte teneur en sucre. Ces vins, doux et liquoreux sont appréciés depuis le moyen-âge et sont les plus anciens connus dans le monde.

La vinification des Vins Doux Naturels se fait par mutage, une méthode découverte au 13ème siècle par Arnaud de Villeneuve, médecin des Rois de France, d’Aragon et du Pape, puis mise au point par les Templiers. Précédemment les vins étaient naturellement doux. La technique consiste à ajouter 5 % à 10 % d’alcool pur pour stopper le processus de fermentation. L’alcool utilisé est neutre à 96 % et est issu de la distillation des lies de raisin. Le vin obtenu montre une forte teneur en alcool, allant de 15 % à 18 %, tout en préservant la douceur naturelle du jus des raisins.

A part le Muscat, qui est mis en bouteille rapidement après l’arrêt de la fermentation, la majorité des Vins Doux sont vieillis en fûts de chêne ou dans des bonbonnes exposées au soleil.

Le vin en France

Présentation

Appellation d’Origine Contrôlée ou AOC

L’Appellation d’Origine Contrôlée est garante de vins de qualité, provenant d’une aire de production définie, produits selon un savoir-faire ancestral et une réglementation bien précise. Sur une étiquette de vin, cela signifie que le vin est issu d’une région de France clairement définie et qui réunit un nombre de critères dont ceux décrits ci-dessus.

Chaque année, dans chaque aire d’Appellation, les cuvées destinées à l’AOC sont dégustées par les producteurs avant que l’Appellation ne leur soit attribuée.
Il y a en France plus de 470 appellations en vin et plus de 80 pour divers produits alimentaires. Quelques exemples des AOC en vin les mieux connues sont Bordeaux, Champagne, Chablis et bien sûr Fitou.

L’histoire de l’Appellation d’Origine Contrôlée commence en 1935 lorsque le sénateur bordelais, Jean Capus, propose une loi qui définie l’AOC selon une aire de production précise, des cépages, une teneur minimale en alcool et des méthodes de vinification.

A partir de 1947, la création de l’Institut National des Appellations d’Origine (INAO) permet une régulation et un contrôle constant des conditions d’attribution du titre AOC. Depuis 2009 un label européen remplace A.O.C par A.O.P Appellation d’Origine Protégée.

Historique

Vin Délimité de Qualité Supérieure ou Appellation Contrôlée VDQS

Les Vins Délimités de Qualité Supérieure sont de manière générale plutôt semblables en terme de qualité et en production, aux vins AOC. Concrètement, un VDQS est un vin n’ayant pas encore obtenu la mention AOC. Par exemple, le vin du terroir de Durban obtient l’Appellation Corbières Supérieures en 1951, puis en 1985 il devient AOC avec la création de l’AOC Corbières.

Vin de Pays

Il existe en France plus de 150 Vins de Pays différents et l’Appellation est définie par des termes plus larges et plus flexibles que pour l’Appellation d’Origine.

Le Vin de Pays est défini par son origine géographique. Par exemple le Vin de Pays de l’Aude vient du département de l’Aude. Le Vin de Pays n’est pas soumit aux mêmes règles que les vins AOC, en particulier concernant les cépages autorisés. D’ailleurs, les producteurs choisissent parfois de faire des Vins de Pays dans des zones à AOC car la règlementation moins rigide leur offre une plus grande flexibilité dans l’élaboration de leur vin. De plus, il est permit pour un Vin de Pays de commercialiser des vins à cépage et de citer le nom du cépage sur l’étiquette, ce qui n’est autrement pas le cas.

Vin de Table

Le Vin de Table c’est l’appellation avec la règlementation la plus ouverte car le vin peut être assemblé à partir de récoltes provenant de plusieurs régions séparées.

Ce vin est issu soit de plusieurs pays producteurs différents dans l’Union Européenne, soit exclusivement de vignobles Français et se nommer ainsi Vin de Table Français.

Nos vins de France

zone vdn-253-382